Prise en charge ostéopathique des migraines et des céphalées

Les maux de tête représentent un des motifs de prise en charge les plus fréquents. En étant efficace, le traitement ostéopathique peut diminuer considérablement les migraines, les espacer voire les faire complètement disparaître.

La migraine touche environ 11 millions de Français par an, soit près d'une personne sur 6.

 

Différencier :

Il faut d'abord identifier votre mal de tête :

  • s'agit-il d'une véritable migraine ?
  • d'une céphalée de tension ?
  • ou d'une névralgie ?
  • d'une sinusite ?

Lors de son interrogatoire, l'ostéopathe vous demande toutes les précisions nécessaires pour le diagnostic de votre mal de tête.

Identifier :

Quels sont les facteurs pouvant provoquer votre mal de tête ? Dès la prochaine crise, commencez à noter les évènements qui auraient pu la déclencher. Il peut s'agir :

  • d'un aliment : chocolat noir ? lait ?…
  • d'une situation stressante
  • de la température ambiante trop élevée
  • Mais la première cause des maux de tête est la déshydratation. Avez-vous suffisamment bu ?

Soulager :

Dans un premier temps, pensez à vous hydrater et à vous reposer dans une pièce sombre.

Prendre un café peut aussi diminuer les douleurs, car la caféine agit sur les neurotransmetteurs. Mais attention : une consommation excessive et régulière de café peut avoir l'effet inverse.

Parmi les remèdes naturels :

  • l'huile essentielle de menthe poivrée : à diluer dans une huile neutre (1 goutte pour 10 mL) en massage (ne convient pas aux femmes enceintes)
  • les massages : la zone des tempes et entre les yeux
  • appliquer une compresse froide sur votre front et une compresse chaude sur chaque épaule pour détendre les trapèzes
  • Phytothérapie : la grande camomille (Tanacetum parthenium) peut être utilisée en gélule, les infusions sont très amères (ne convient pas aux femmes enceintes)

Traiter la cause :

En ostéopathie, grâce à des techniques manuelles précises, on peut agir sur différents plans et entre autres :

  • améliorer le retour veineux avec différents points de pression au niveau du crâne
  • travailler la mobilité des structures crâniennes, dont la mâchoire 
  • travailler le système digestif