Ostéopathie : faut-il que ça craque ?

Durant une séance, l'ostéopathe peut faire craquer une articulation, est-ce douloureux ? est-ce vraiment nécessaire ? faisons le point !

 

 

"un bon ostéopathe ne fait pas craquer"

"mon médecin m'a dit qu'il ne fallait pas me faire craquer les articulations car j'ai des hernies"

"si ça ne craque pas c'est que ça n'a pas marché"

 

Un peu partout, nous entendons des idées reçues sur le fameux "crac". Ce craquement, parfois salvateur, peut survenir pendant les manipulations dites HVBA (Haute Vélocité Basse Amplitude) ou techniques de thrust. Il peut se produire sur de nombreuses articulations et non pas uniquement sur les articulations vertébrales. Physiologiquement, le craquement correspond à un appel d'air dans une articulation :

 

IRM réalisée au niveau des doigts de la main : on peut observer la création d'une petite cavité dans l'articulation

Le craquement n'est pas douloureux mais durant la mise en place de la technique il est possible de ressentir une tension. Certaines manipulations ostéopathiques peuvent être sensibles mais jamais douloureuses. En cas de douleur au cours de la séance, n'hésitez pas à la signaler à votre ostéopathe : elle peut être l'indicateur d'un paramètre important.

Parfois les techniques HVBA sont particulièrement indiquées et leur rapidité d'exécution est un avantage tant pour le patient que pour l'ostéopathe. Néanmoins elles ne sont pas obligatoires : si vous avez la moindre appréhension parlez-en à votre ostéopathe dès le début de la consultation car il existe d'autres techniques. En étant prévenu, votre ostéopathe saura s'adapter. 

Les techniques HVBA peuvent être déconseillées dans certains cas et votre ostéopathe se chargera de vérifier quelles techniques sont appropriées à votre cas.